Ton ennemi #1 : les notifications

Tu t’assieds à ton bureau (nomade ?), à une table de terrasse, de ton centre de coworking préféré, dans ton divan. Tu sors ton ordi de ton sac, ton smartphone, ton stylo, ton carnet (très important !!! 😉 ) et ça y est : tu es chaud boulette pour te lancer dans ce que tu avais prévu de faire ce matin ! Tu commences à bosser, bien concentré et hyper motivé et… ton petit rectangle noir, ton « précieux », s’allume, émet un bip ou un bing… Du coup, tu te jettes dessus comme la misère sur le monde : une notif ! Hourra ! Et quoi ? Un commentaire à ton dernier post Facebook, un sms/texto, une nouvelle promo de ton app de shopping ??? Certainement quelque chose d’ultra-méga-hyper important !

Ok, c’est pas tout ça mais il faut se remettre au boulot ! « Ah m… où j’en étais ? » Ah ben oui, il faut se remettre dedans, récupérer ta concentration et ta motivation… tu as peut-être même perdu le fil de tes idées, voire pire, oublié une super idée que tu venais juste d’avoir !

Tu connais ça ? Je m’en doutais ! On ne s’en rend pas compte, mais vivre dans un monde (hyper-)connecté peut être génial parce que tous ces nouveaux outils technologiques nous permettent justement de devenir un nouveau nomade et de pouvoir installer son bureau où bon te semble mais ça peut être aussi un véritable cauchemar pour ta concentration et ta productivité… Comme dans tout, il faut essayer de choper un max d’avantages et de limiter au max les inconvénients. Or, ces saletés de notifications peuvent être utiles si tu reçois un message important ou pour te rappeler un rendez-vous, mais de façon incontrôlée, elles seront davantage un ennemi pour toi par rapport aux objectifs que tu t’es fixés…

Et ça n’arrête jamais, au vu du nombre d’applications que nous installons sur nos « devices » : ordi, smartphone, montre connectée, etc… Tu peux t’amuser un jour à mesurer le temps que tu perds sur une journée entière à lire ces notifs qui bien souvent ne servent à rien et à devoir te remettre à ce que tu faisais en essayant de récupérer le même niveau de productivité et de focus qu’avant de lire cette notification… C’est hallucinant ! Et on se fait tous prendre au piège : tu as déjà essayé de t’empêcher de lire un truc qui vient d’apparaître sur ton écran, éventuellement rehaussé d’un bing, question de te dire « oh, t’as pas entendu ? Il y a un truc hyper important que tu dois lire là, maintenant, absolument tout de suite ! Ta vie en dépend ! » ? Et combien de fois on se dit pas que finalement ça n’était pas bien intéressant… En attendant, on perd un temps fou avec toutes ces distractions… et ça, sans compter les appels de clients ou de collègues, la réunion super importante que tu ne peux pas louper, le rdv de machin, le mail de bidule, le collègue qui passe pour te raconter la dernière blague, etc. Tu vois où je veux en venir ?

On a tous l’impression d’avoir des journées qui n’en finissent pas, de ne jamais avoir assez de temps pour tout finir, on culpabilise parce qu’on n’a réussi à faire que la moitié des trucs qu’on avait prévus… Un bon conseil : la première chose à faire est justement de laisser ton smartphone de côté, de désactiver les notifications d’applications (non essentielles), sur TOUS tes appareils… Certains mettent leur téléphone en mode avion de façon à couper toute source de distraction mais ça peut être compliqué si tu dois rester joignable… le minimum est de le mettre en mode silence ou mieux, en mode nuit, ce qui bloquera les notifs, tout en permettant de définir certains contacts comme prioritaires, qui dès lors pourront te joindre.

Pareil pour les mails, qui feront d’ailleurs l’objet d’un article à part entière tellement la boîte mail est devenue une véritable horreur pour les nouveaux nomades, et pour toute personne qui souhaite rester productive et garder un minimum de santé mentale. Alors qu’à la base il s’agit d’un outil génial ! Mais c’est le nombre de mails que tu dois traiter chaque jour qui devient infernal, sans compter les gens qui utilisent le mail comme un chat (un « tchat » hein, pas l’animal à 4 pattes qui entre et sort 486 fois sur la journée) : 35 mails pour à peine dire un truc qui en vaut le coup… Ça et le téléphone portable qui te sonne comme un domestique et qui re-sonne 4 fois si tu as le malheur de ne pas répondre tout de suite… C’est pas triste… et pendant ce temps tu n’avances pas dans ton travail.

Donc, tu l’as compris : désactiver les notifications de TOUS tes appareils, ne rester joignable que pour les demandes urgentes et importantes que tes collègues ou collaborateurs ne peuvent pas régler à ta place, fermer ta boîte e-mail… bref, couper toutes les sources de distraction car celles-ci vont systématiquement te faire dévier de ton objectif et réduire ton focus à néant…

Et ne culpabilise pas : tu n’as pas à être dérangé quand tu es concentré sur une tâche, tu as le droit de t’enfermer dans ta bulle pour respecter ce que tu as décidé, et ne plus subir ces sollicitations intempestives qui te font perdre un temps fou. Tu peux aussi prévenir ton entourage, tes collaborateurs, tes collègues, tes clients que tu n’es pas disponible telle ou telle autre plage horaire… simplement via un gentil message automatique. Il ne s’agit pas d’être constamment injoignable (quoique…) mais de n’être joignable que quand toi, tu l’as décidé, aux moments qui te conviennent et quand tu ne travailles pas sur un truc important. Les notifications, pour ça, sont vicelardes parce que même si tu décides de ne pas répondre à un appel, à un mail ou à un sms/texto : trop tard ! Tu as vu qu’il y avait quelque chose qui réclame ton attention, tu t’es déconcentré, tu n’es plus à ce que tu faisais et en plus, ça va continuer à trotter dans ta tête ! Notifs à bannir donc…

Tu peux tester cette méthode… tu verras… mais il faut vraiment jouer le jeu ! Je veux pas entendre « oh juste un ptit message ou juste un ptit commentaire sur FB ! »… non… parce que si tu es plus concentré, tu seras plus productif, tu gagneras du temps pour faire autre chose, quelque chose qui te plaît, et ta vie n’en sera que plus zen.

Et n’hésite pas à m’envoyer un ptit mail pour me dire ce que ça t’a apporté, un ptit retour d’expérience, quoi… le temps que tu as gagné, la productivité, la sérénité que tu as pu ressentir…